Newsletter 39 de Sandrine Mulas/La concierge est dans l'escalier

logo sand mulas


 






 
« Gardien de la galerie, escalier 33 »


_______________________________________
 

Augmentation des charges oblige,
les copropriétés se vident de leurs gardiens.
Mais la ministre du Logement souhaite corriger la tendance en revalorisant le métier.

Une étude de l'Insee faisait état de 74.000 gardiens d'immeuble en 1990. Selon les projections des administrateurs de biens, ils ne seraient plus que 46.400 à l'horizon 2010. Une diminution qui tient essentiellement au recours d'entreprises extérieures par les copropriétés. Si rien n'est tenté pour juguler l'hémorragie, le concierge est donc voué à tirer sa révérence.
L'utilité du métier n'est pourtant pas contestée. Entre la sortie des poubelles, la distribution du courrier, et notamment celle des quotidiens tôt le matin, l'entretien des parties communes, le contrôle et la surveillance des accès, les divers services rendus, la mission du gardien _ dont 85 % sont des femmes _ est large et sa présence apporte un certain confort. En particulier aux personnes âgées qui leur sont très attachées.

pour réaliser des économies, les copropriétés n'hésitent plus à troquer le gardien contre un prestataire extérieur, notamment pour le nettoyage. Pour le reste, le digicode, l'interphone, la vidéosurveillance jouent leur rôle en matière de contrôle et de sécurité des accès.


 

 

"Le concierge est dans l'escalier"
Quelles sont les origines du métier de concierge ?

 


Il faut remonter à l'empire romain pour connaitre les premiers services d'hôtellerie. Dès lors il fut nécessaire d'assurer la sécurité et l'accueil des "touristes" de l'époque. Cette fonction de "portier" était tenue par des esclaves.

L'origine du terme concierge vient d'ailleurs du latin "cum" qui veut dire "avec" et de "servos" "esclave" pour donner "conservius". Ce poste évolua fortement au sein des hôtelleries impériales, ses responsabilités étaient l'organisation des relais, les fournitures et les réparations. Plusieurs corps de métiers étaient sous ses ordres.



Le mot concierge apparait ensuite en français par le titre "Comte des cierges" donné à certains officiers royaux tenant d'une charge d'importance. Le titre de concierge fut aussi donné au 12ème siècle au magistrat du Palais de la Cité à Paris.

Mais c'est avec l'apparition de l'hôtellerie moderne que le concierge d'hôtel (ou portier) existe dans son rôle actuel : "répondre aux attentes et aux demandes de la clientèle".




Le concierge devra fournir des renseignements, effectuer des courses, donner des conseils, quel que soit la demande du client. Le concierge est donc un homme de réseau qui d'expérience connait parfaitement son milieu ainsi que les besoins et habitudes de sa clientèle. Leur réseau s'étend à leurs confrères de par le monde, là où leur clientèle voyage pour tourisme ou pour affaire. De plus le concierge se doit d'être d'une grande discrétion, fin intellectuellement et il devra maitriser les codes.





C'est en 1929 et en France que la profession de portier et de concierge d'hôtel donnera naissance à une association célèbre : "Les Clés d'or". Cette association connaitra rapidement le succès et au fil des années, grâce à des critères de sélection exigeants, ses membres seront considérés comme l'élite de la profession. Les Clés d'or sont aujourd'hui d'envergure européenne.

 












 

LE LIVRE :




 


Nouvelle série photo PARIS


Vous pouvez commander ces photos
par simple mail

contact@sandrinemulas.com

Ces photos  vous sont proposées à la vente sur 
Papier photo Fujifilm mat : "Fuji Crystal Archive Suprême" 250gr
20X30 cm

Au tarif spécial NEWSLETTER
de 30 euros pièce (à la place de 40€)




" café de l'époque "

--------------------------------------



 
" 46 "
----------------------------------------------------------




" Galerie de l'Ancre"
---------------------------------------------------------------------


" Librairie ancienne "
 




A découvrir sur le site

La plus vaste collection d'Art en ligne

La galerie d'art « abordable », fondée il y a trois ans,
propose à la vente les créations de 6.000 artistes dans 97 pays.

https://www.artfinder.com





Mes photos y sont présentes via la galerie Bruno MASSA

Mon profil ici
https://www.artfinder.com/artist/sandrine-mulas/#/





 



footer
Cliquez ici pour visualiser en ligne

Partagez cette newsletter avec vos amis ( les vrais)
Facebook LinkedIn Twitter




Vous recevez ce mail car vous êtes en contact avec Sandrine Mulas. cependant si vous voulez vous désabonner , cliquez sur ce lien
Powered by AcyMailing