Rives Blanches

Publié le mardi, 25 juillet 2017 dans la catégorie Des livres par Sandrine Mulas

Ce reportage a été réalisé durant l’année 2008 auprès des personnes âgées appartenant au 4eme âge. 
J’ai passé un an a sillonner les petites routes du canton d’auberive en haute marne. Ce canton à pour particularité d’être un des moins peuplé de France (4 habitants au km2. la même densité que la sibérie) 
J’ai rencontré des gens simples qui vivaient toujours dans les même conditions que sortie de la 2eme guerre mondiale. A la seule différence, l’électricité, l’arrivée d’eau dans la maison, la television couleur. Mais le téléphone était resté à fil et la cuisinière à bois. 
Seulement 3 des personnes que vous voyez là, sont encore vivantes. 
Un livre a été édité en 2009 aux éditions de L’abbaye d’Auberive

” This report was made during the year 2008 with the old people of the 4th age. 
I spent a year traveling the small roads of the canton of auberive in Haute-marne/France. This canton has the peculiarity of being one of the least populated in France (4 inhabitants per km2, the same density as Siberia) 
I met simple people who still lived under the same conditions as out of the 2nd world war. With the only difference, electricity, the arrival of water in the house, color television. But the telephone had stayed with wire and the The kitchen is made with wood stove. 
Only 3 of the people you see there are still alive.” 
A book was published in 2009 in the editions of L’abbaye d’Auberive


Ailleurs sur le site :

Série de photos proches de cette news

Related Articles




Sandrine Mulas

Elle dit : « je dois arrêter de chercher les clefs de la valise partout. Surtout que c'est la valise entière que j'ai perdue».

Cette confession résume le personnage : Sandrine Mulas est une femme qui cherche en courant à résoudre une énigme dont la clef serait perdue quelque part dans la consigne automatique de la gare d’une ville inconnue. Pas facile. Quand elle parle, ce que l’on perçoit d’abord c’est l’intensité, la permanence et l’endurance de sa course. On comprend vite qu’elle a besoin de courir.

Plus que de savoir pourquoi elle court.

 

Recevez des infos sur les activités de Sandrine Mulas directement dans votre boite aux lettres

Sandrine Mulas - Photography - Siret : 491881595 00020 - APE : 9003B-


Site by JLH